la production de Bio-GNL à Leeuwarden

Dès la fin de 2022, Rolande pourra fournir du Bio-GNL produit aux Pays-Bas. À cette fin, une installation est en cours de construction sur le Campus Energie de Leeuwarden (Energiecampus) qui produit du carburant non fossile pour les véhicules lourds à partir de matières premières biosourcées, lequel produit jusqu’à 99,8% d’émissions de CO2 en moins par rapport au diesel.

“En tant que leader du marché dans le domaine du GNL, nous sommes fiers de pouvoir apporter à notre rôle de pionnier dans le domaine du transport routier sans carburant fossile, une nouvelle dimension en tant que co-initiateur du Bio-GNL à l’Energiecampus de Leeuwarden”, explique Jolon van der Schuit, PDG de Rolande. “Ce faisant, nous remplissons encore un peu plus notre mission de rendre le transport routier plus vert, sans en retirer pour autant la rentabilité. Nos clients exigent des carburants qui leur permettent d’atteindre leurs objectifs en matière d’émission de CO2. Avec le Bio-GNL, ils peuvent faire d’énormes progrès à cet égard. De plus, le Bio- GNL peut être utilisé immédiatement lorsqu’il est disponible. “Avec un camion GNL, vous pouvez immédiatement passer au Bio-GNL. Aucun ajustement n’est requis sur le camion pour cela. Étant donné que les camions sont déjà sur la route et que les stations-service sont déjà là, cela garantit un transport plus durable à portée de main.”

38 millions de kilomètres

En collaboration avec le développeur de projet D4, la société de construction et d’ingénierie Mele et Fûns Skjinne Fryske Enerzjy (fonds énergétique de Friesland pour l’énergie propre), une installation où les matières premières biologiques sont transformées par fermentation en Bio-GNL est en cours de développement et de construction. L’installation produira annuellement environ 9,2 kilotonnes de Bio-GNL. “Cela permet à nos clients de parcourir pas moins de 38 millions de kilomètres de manière durable et silencieuse. Les camions fonctionnant au Bio-GNL sont aussi beaucoup plus silencieux que les camions diesel et émettent moins d’azote et de particules.” selon Van der Schuit.

On s’attend à ce que la construction de l’installation Bio-GNL puisse démarrer en 2021, ce qui en fait l’un des premiers sites aux Pays-Bas. En plus de la production de Bio-GNL, Rolande continue de faciliter le passage des transporteurs vers cette alternative durable et économiquement réalisable en continuant à investir dans des stations-service (Bio-) GNL. Dix nouveaux sites aux Pays-Bas et en Allemagne devraient être ouverts en 2021.